Mes passions...

 

A 43 ans, sous l'insistance de ma femme et de ma fille, Je suis monté sur un cheval. J'y ai pris goût et, depuis, on peut me voir prendre des leçons tout les dimanches. Et même si je ressemble plus à un crapaud sur une boite d'allumettes qu'à un cavalier. Il m'est arrivé après un saut d'obstacle de retomber à côté du cheval, voire même de sauter sans lui (ou lui sans moi). Et si vos exploits racontés dans les restaurants impressionnent vos collègues qui font semblant de vous croire, dans les yeux du cheval vous pourrez lire la seule réponse à sa mesure : « montes sur mon dos, tu m'expliqueras en route » . Et ça, c'est une sacrée leçon d'humilité. Il reste que pouvoir dominer cette puissance c'est un plaisir incomparable.

 

 

 

 

Pour tromper les attentes, et dans notre métier il y en a, je peux compter sur les livres.

En fait il faut toujours que j'aie quelque chose à lire, magazine ou autre. J'ai une préférence pour les livres historiques, histoire médiévale ou préromaine surtout. Et la science fiction avec une nette préférence pour Pierre Pelot (les mangeurs d'argile) Jack Vance, le maître incontesté du baroque et bien sur tous les classiques, Asimov Van Goght….. Malheureusement le cinéma offre peu de film intéressants surtout pas Star War qui ne vaut que par les effets spéciaux. On peut néanmoins citer « planète interdite » (un classique) « 2001 l'odyssée » de l'espace, la série des «Alien » et bien sur « le cinquième élément » dont le New York et les véhicules de 2300 doivent beaucoup à un certain Meziere le dessinateur de Valerian.

Ce qui nous amène à une autre passion, la BD surtout d'humour. Roba (Cubitus) Turk et De Groot (Léonard) et un certain Frankin créateur de Spirou, du Marsupilami et de Gaston gaffeur de son état.

 

Je ne peux pas rouler sans musique. J'ai découvert la pop anglaise en 76 avec le II de Led Zeppelin et bien sur Pink Floyd. Mais je n'ai pas de préférence bien nette, j'écoute ce qui me touche. De Voulzy à Ange (que c'est vieux ça), de Deep Purple à Linkin Park (ça c'est mon fils qui me l'a fait découvrir) Vivaldi dont le solo de « l'Hiver » vaut un Blackmoore, Mylène Farmer et même quelques chansons de Célyne Dion (pas tout non plus, restons sérieux).

En tout cas la pile de cassettes dans le camion m'a souvent fait passer pour un mec cool auprès de nombreux passagers. Pour un mec qui n'a pas fumé cinq pétards dans sa vie c'est pas mal non ?