Mes p'tites histoires...

 

C'était mon premier voyage en Allemagne. J'avait un peu trop écouté ce qui se disait dans les bistros, pays de flic, tout le monde au pas de l'oie Bref, c'est tout juste si j'osais descendre du camion et le moral était un peu dans les chaussettes. Au retour de Munich, je me suis arrêté boire un café. Un Camion allemand  était déjà sur le parking. En repartant le chauffeur m'a fait un signe de la main, il avait salué un collègue sans s'occuper de sa nationalité. Je suis reparti le cur plus léger.

Je n'ai jamais oublié ce salut.

 

 

 

 

Janvier 95, un de mes plus beau périple. Lyon Cracovie (PL) et rechargement à Zilina (SK) en deux semaines, 5 frontières et leurs inévitables attentes. La neige à commencé à tomber le mardi et je l'ai eue jusqu'au mardi suivant. Dire que ce fut facile serait mentir mais j'ai réussi à rouler tout le temps avec des températures allant jusqu'à moins 22. pendant ce temps la frontière du Boulou à été bloquée une journée à cause de 5 cm de neige. et on se dit civilisé. Les pays attardés sont ils ceux que l'on pense?

 

 

Nous allions faire l'entretient chez un concessionnaire dont le chef d'atelier méprisait franchement les gars de notre société. Un jour je me présente à la réception pour une prise d'air sur le circuit de gaz oil.

<<A quoi avez-vous vu la prise d'air ?>>

<<A la pompe de basculement de la cabine>>

<<Vous voyez les prises d'air là vous ?>>

<<Ben oui, je bascule la cabine tous les matins pour amorcer..>>

Il y a eu un léger blanc et depuis ce jour il m'a enfin considéré comme un vrai pro.